L’ÎLE SANS NOM

L'instant Dissonant

Lauréat de l’appel à projet Traffic (Collectif de soutien à la création et à la diffusion des arts du récit), l’Instant Dissonant est en répétition pendant toute la durée du Festival au refuge La nuit américaine à Bassens. Les artistes invitent le public pour des rencontres et une veillée paysage scandée de récits à propos d’une île située entre fantasme et réalité.

« Au moment de partir sur une île volcanique, un homme se fait diagnostiquer une lésion intime difficile à nommer. Là-bas, sa blessure rencontre celle de l’île marquée par les violences du passé. L’île sans nom est le récit autofictionnel de ce voyage.

La mise en lumière du paysage donne corps à la magie des récits. Elle transforme la soirée traditionnelle autour du conte en un rituel de transfiguration du paysage qui nous entoure. »

À partir de 12 ans.

Retrouvez Guillaume Lambert lors de la table ronde « L’art de faire vivre des expériences au spectateur »
>
mardi 15 juin 19h30 au square Dom Bedos.

……..

Une création de : Instant dissonant

Crée avec : Zelda Bourquin, Olivier Brichet, Lise Crétiaux, Guillaume Lambert et Gauthier Ronsin

Projet initié dans le cadre de : la résidence de création Ateliers des Ailleurs 5

Financée par : le Ministère de la Culture (DAC de La Réunion), les Terres australes et antarctiques françaises
et le FRAC de La Réunion
Accueil en résidence et coproduction par : Maison de la Culture d’Amiens – Pôle européen de création et de production / Les Tombées de la Nuit – Rennes / Le Strapontin – scène des arts de la parole (Pont Scorff) / Chahuts – festival des arts de la parole, Bordeaux / Centre culturel de Grain de Sel de Séné / Théâtre de Bécherel – EPI
Projet lauréat de : l’appel à projets TRAFFIC (collectif de soutien à la création et à la diffusion des arts du récit)
Grâce à : l’aimable mise à disposition du refuge par Bordeaux Métropole

Site Internet

 

Fondée en 2016 à l’initiative de Guillaume Lambert, la compagnie L’Instant Dissonant crée des spectacles qui proposent à leur public de participer à des évènements, des fêtes ou des cérémonies détournées et théâtralisées. Aujourd’hui, la compagnie est constituée de cinq artistes permanent-e-s et d’une dizaine de complices artistiques.

En extérieur comme en intérieur, la compagnie travaille l’écriture de plateau et l’improvisation autour de dispositifs forts impliquant le public. Avec Petits effondrements du monde libre les artistes invitent les spectateurs et les spectatrices à partager un repas de fête à l’occasion de la fermeture d’une capsule temporelle. Avec Mes parents morts vivants , elle convie le public à prendre part à une fête funéraire au milieu d’un champ.

 

 

RENDEZ-VOUS
vendredi 18 juin / 20:30

DURÉE
1H

TARIF
Gratuit, sur réservation

LIEU
La Nuit Américaine > Refuge périurbain - Bassens

RÉSERVER