< Retour Fabrique

NPAI – N’habite plus à l’adresse indiquée

Laurence de la Fuente & Les anciens habitants de Saint-Michel

Et si l’on revenait à St Michel sur le lieu de nos dernières adresses ? Là où un bout de notre vie s’est installée, où nos habitudes se sont ancrées et où nos quotidiens se sont écrits… Là où la vie a continué sans nous.

Elle même ancienne habitante de Saint-Michel, Laurence de la Fuente vous propose de revenir à l’adresse à laquelle vous résidiez dans ce quartier et qui n’est plus la vôtre aujourd’hui. Une invitation à réfléchir à ce qui compose nos lieux de vie et ce qui vient définir ce rapport personnel, imagé et imaginé que nous pouvons en avoir. Un projet qui s’adresse à tous ceux qui ont connu des déménagements et sont passés par le quartier Saint-Michel, mais aussi à ceux qui l’ont côtoyer de près sans y avoir résider.
Des ateliers pour écrire et se raconter ont lieu les samedis d’octobre à décembre en vue de composer une forme intime et artistique présentée pendant le festival Chahuts en juin (gratuit et ouvert à tous, engagement selon disponibilités!).

Je propose d’écrire avec vous à l’appui des différents déménagements et des diverses adresses qui ont jalonné vos vies. Ensemble nous réfléchirons sur ce que chacun a éprouvé à chaque adresse. Que s’est-il joué derrière les multiples noms de rue, les différents numéros ? Que se passait-il dans le quartier et dans le monde à ce moment-là ? Comment se relient les adresses actuelles dans le quartier aux adresses précédentes sur d’autres continents ? Quels liens peuvent exister, persister entre les deux, par-delà les frontières ?
À travers ce travail sur les adresses nous tenterons de réfléchir à des lieux qui soient sources de fictions plus vastes ou qui nous relient à d’autres lieux de notre passé, plus lointains, ailleurs, des lieux qui font lien. Des lieux-sources, des lieux simples, des « lieux communs », des lieux partagés. Des pointillés qui formeront petit à petit un ensemble, une figure, le dessin d’une vie et du monde dans lequel on existe. »
Nous nous amuserons à décrire les lieux, obéissant à cette phrase de Georges Pérec dans son livre Espèces d’espaces :
« J’aimerais qu’il existe des lieux stables, immobiles, intangibles, intouchés et presque intouchables, immuables, enracinés ; des lieux qui seraient des références, des points de départ, des sources. »
Laurence de la Fuente

Calendrier :

samedi 10 & 17 octobre- de 10h à 12h
samedi 7, 14, 21 & 28 novembre – de 10h à 12h
samedi 5 & 12 décembre – de 10h à 12h
Centre d’animation Saint-Michel (25 rue Permentade).

Renseignements et inscriptions :
Pauline Berenguer, en charge de l’action culturelle
p.berenguer@chahuts.net / 07 49 43 74 03

Partenaires : l’IDDAC Agence culturelle de la Gironde


EN SAVOIR ++ :

Laurence de la Fuente est autrice, dramaturge et metteure en scène. Elle vit et travaille où elle peut.

Elle a adapté et mis en scène pour le plateau des textes d’Alban Lefranc, Laurent Mauvignier, Antonio Lobo Antunes, ainsi que ses propres textes.

Elle a publié Performances éthologiques de Font aux éditions de l’Attente en collaboration avec l’artiste plasticien Bruno Lahontâa, et des textes dans plusieurs revues. Elle vient de terminer l’écriture d’Espaces hospitaliers  à La marelle, Marseille, qui sera édité sous format numérique, et vient de publier, en collaboration avec Françoise Valéry, Echanges Giratoires, aux éditions Nakunoeil.