< Retour Fabrique

COLLOQUE DES ENFANTS

Héloïse Dravigney, Cécile Maurice et les Araignées philosophes

Avec le projet de colloque Chahuts souhaite poursuivre son travail visant à défendre la parole des enfants, une parole que l’on entend peu en tant que telle ou qui est rarement considérée comme porteuse d’intérêt ou d’idées nouvelles dans un monde dirigé par les adultes. Que pensent les enfants du monde dans lequel ils vivent ? Quelles visions ont-ils de leur société et de son actualité ? Quelles analyses et quelles propositions radicalement différentes pourraient ils proposer si on les écoutait ?

Cette année Chahuts organise le premier colloque des enfants à Bordeaux. Tout au long de l’année, les enfants des deux classes de CM1-CM2 sont accompagnés en atelier pour aiguiser leur esprit critique et leur faculté de penser par eux même puis à préparer une intervention sur un sujet d’actualité de leur choix. Ces interventions sont lues par les enfants lors d’un colloque qui prendra place à la mairie de Bordeaux. Le colloque est intégralement organisé par les enfants : de l’accueil du public jusqu’au cocktail, en passant par des intermèdes permettant de rythmer et aérer l’exercice d’écoute des adultes.

                  Chaque enfant est invité à oraliser un point de vue sur un sujet qui lui tient à cœur et à le communiquer lors du colloque. Pour cela, l’enfant commence par formuler une question, faire part d’un sujet qui le préoccupe. Cette recherche et mise en réflexion est introduite par Aurélie Armellini des Araignées philosophes.

                  Pour le groupe d’enfants qui se porte volontaire sur l’exercice oral lors du colloque, c’est successivement auprès de trois adultes (un groupe d’adulte volontaires est composé par Chahuts) que la parole sera exprimée lui permettant ensuite d’être apposée à l’écrit : Le premier adulte ouvre la conversation avec l’enfant, prend note, questionne, aide à préciser le sujet. Le second et le troisième adulte requestionnent avec l’enfant les notes issues de cette première conversation, et poursuivent le dialogue. Ces ateliers se tiendront à la bibliothèque des Capucins. L’équipe se tiendra à la disposition des enfants leur offrant notamment des ressources littéraires, l’occasion ainsi de prendre connaissance d’une documentation (articles, magazines, œuvres littéraires, etc.) qui enrichira le propos. Être à l’aise à l’oral, développer l’empathie, apprendre à ne pas être d’accord, structurer sa réflexion, défendre une opinion pour se révéler aux autres mais d’abord à soi-même. Les enfants sont ainsi invités à poser à l’oral leurs idées, organiser leur pensée, leurs arguments, gérer leur stress, placer leur voix, assumer leurs opinions, trouver l’image qui retient l’attention, en un mot : convaincre. C’est une véritable culture du débat que nous souhaitons mettre en place, en armant les enfants avec les outils de l’art du discours.

                  Pour les autres enfants, il s’agira, à partir des sujets qu’ils ont envie d’aborder, de penser et créer toute la scénographie du colloque. Héloïse Dravigney, plasticienne, les accompagnera dans cet exercice de réflexion et création plastique. Des mots, des phrases, seront ainsi mis en lumière, annonçant des positions et des points de vue propre à chacun.

Cécile Maurice, comédienne, interviendra sur une sensibilisation théâtrale. De la mise en voix et en action permettant à chaque enfant de se sentir à l’aise et ainsi prendre corps au colloque, à leur colloque. Il s’agit d’aider les enfants à se positionner dans une société où il est plus que jamais nécessaire de réapprendre à se parler, mais également à se dire. Nous souhaitons permettre aux enfants d’explorer leur intériorité à travers la pratique théâtrale que ce soit par la connaissance de leur outil corporel et vocal, ou à travers la connaissance d’eux-mêmes : la gestion de leurs émotions et de leur mental.

La veille du jour où il prend la parole, et parfois le matin même, l’enfant peut encore modifier un mot ou la formulation d’une idée, c’est son texte, il lui appartient.

                  Des actes du colloque seront publiés laissant une trace de cette libre parole des enfants. Un ouvrage qu’ils pourront conserver et que le public pourra se procurer. Premier acte d’une possible collection à venir…

Partenaires : L’École des Menuts, La bibliothèque des Capucins, la DRAC, La Ville de Bordeaux, l’IDDAC.


EN SAVOIR ++ :

Héloïse Dravigney a suivi un cursus en design d’espace à l’École Nationale Supérieure d’Art de Dijon et s’est intéressée à la question des manifestations politiques dans l’espace public. Formée au design d’objet, à la scénographie et au graphisme, elle se questionne notamment sur le rôle de l’espace dans les mouvements sociaux.

Les araignées philosophes ont été fondées par Aurélie Armellini, médiatrice culturelle et doctorante en théâtre jeunesse et philosophie, Miren Lassus Olasagasti, comédienne et metteur en scène, et Laurence Dumas, responsable administrative et financière pour des entreprises culturelles et artistiques. Leur travail s’axant notamment sur des conférences de philosophie et la mise en scène de spectacles destinées au jeune public.

Cécile Maurice est comédienne, membre de la compagnie Bougrelas dont la démarche artistique s’est affirmée dans la volonté de proposer des spectacles accessibles à tous, tantôt en s’appropriant l’espace public, tantôt dans les salles, toujours avec humour et décalage.