Proposition de définition

Les arts de la parole regroupent le conte, le slam, la poésie, la chanson, le théâtre dans certaines de ses formes. Ils se définissent dans un rapport privilégié avec le dire et l’oralité. Les artistes qui les font vivre racontent le monde, en pointent les défaillances et les endroits d’espoir dans cette adresse si particulière au public, si proche, où celui qui parle porte l’entière responsabilité de la parole qu’il profère. On peut même dire qu’il n’incarne pas de personnages (sauf de manière ponctuelle) : pas de « 4e mur » donc, et des codes de spectateurs qui s’en trouvent chamboulés puisque, même sur une scène à l’italienne, c’est bien à eux que l’on s’adresse.


À notre époque où les lieux de culture ont besoin de redevenir des lieux de vie, d’être réinvestis par les populations, ce rapport direct, cette façon de concerner le public et de le prendre à parti porte ses fruits : les festivals et lieux des arts de la parole voient leur public croître, un public au sein duquel se révèle la mixité des milieux sociaux, des origines et des âges. D’autre part, c’est souvent à la construction même de son propos que l’artiste des arts de la parole intéresse les populations. Par le biais de collectes de parole et de rencontres, il se fait passeur d’une histoire et d’une réflexion collective ; par les histoires et mythes dont il se nourrit, il parle à l’intime et à l’individu tout en ayant une portée universelle, initiatique. Une des spécificités du conte en particulier réside dans ses applications à d’autres champs : social, médical, psychanalytique, ethnologique, qui font que ce matériau est utilisé aussi à d’autres fins que des fins artistiques.


Enfin, la grande force de ces arts est qu’ils se produisent autant sur scène, dans un esprit de recherche qui s’inscrit résolument dans une dynamique contemporaine, que dans des lieux de vie : l’artiste portant sa propre parole, convoquant des images mentales par le biais de celle-ci, peut intervenir dans des lieux et des contextes divers, au plus près des populations.